L'étranger 


À PROPOS DE L'AUTEUR

L'Étranger est un livre d'Albert Camus qui a été publié en 1942. C'est une critique à l'indifférence des gens aux sentiments que ressentent d'autres personnes. Albert Camus est considéré comme un des meilleurs auteurs de l'existentialisme, c'est une excellente critique de la société moderne. Je recommande ce livre à tous ceux qui voudraient en apprendre plus sur cette tendance philosophique. Moi, j'ai lu l'adaptation en BD de Jacques Ferrnandes et je pense que c'est très bien réalisé. J'espère que vous êtes intéressé par la lecture ce grand chef d'oeuvre de la littérature française.  Moi, j'ai aimé le livre ! 

SOMMAIRE

Le roman nous présente Meursault, un homme franco- algérien qui se montre passif et étranger au monde qui l'entoure. Après avoir commis un crime, il ne sent pas de repentance et il ne montre pas non plus de réaction devant la mort de sa mère. L'attitude du protagoniste va à l'encontre des conventions sociales et le conduit à sa propre mort.

PREMIÈRE PARTIE

L'histoire se situe en Algérie française. Meursault va à Marango parce que sa mère est morte. Il n'exprime aucune tristesse, refuse de voir le corps et ne pleure pas. Le jour suivant Meursault va nager dans la mer il rencontre une vieille amie, Marie. Ce soir-là, ils vont au cinéma, puis à l'appartement de Meursault. Ensuite, ils couchent ensemble... C'est intéressant qu'il ne montre aucune émotion à la mort de sa mère et qu'il préfère amuser avec Marie. De plus, il ne montre pas non plus de sentiment ou d'affection à Marie.

Meursault a un voisin, Raymond Sintès, qui lui demande de l'aider à écrire une lettre pour sa maîtresse. Son voisin pense que cette femme lui  est infidèle. La lettre convainc la femme de Raymond de revenir. Un soir, Marie et Meursault écoutent les bruits d'une dispute violente entre Raymond Sintès et sa maîtresse. La police arrive la maîtresse est partie. Elle dit son frère tout qui passe; le frère et la maîtresse sont d'origine arabe, Meursault les appelle "les Arabes" tout le temps, il ne les appelle jamais par leur nom.

Après quelques jours, Meursault et Marie partent à la plage avec Raymond et d'autres amis. À la plage, Meursault voit l'arabe avec un couteau et décide de lui tirer dessus. Il tire cinq coups de revolver. Meursault ne donne aucune raison particulière pour son crime et ne montre aucune émotion.

DEUXIÈME PARTIE

Meursault est incarcéré et il passe son temps à dormir. Il ne pleure pas et ne se repent. Tout au long de son emprisonnement et jusqu'à la veille de son exécution, Meursault affiche la même indifférence. Il se sent étranger quand on l'interroge sur son comportement à l'enterrement de sa mère, sur les raisons de son crime. Il ne sait que répondre. La cour rend son veredict : « le président dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français. » Finalement Meursault est exécuté tristement et seul Marie le suit.


Claudia, A2.2

Copyright © 2017 Alliance Française of Calgary.  Design by Monsieur Graphic. Terms and Conditions.